J’ai l’honneur de ne pas te demander ta main…

… Ne gravons pas nos noms au bas d’un parchemin. (“La non-demande en mariage” https://www.youtube.com/watch?v=pn-F0NRwPN4)

Voilà quelques jours à peine que j’écoute des chansons de Georges Brassens, alors même qu’on m’en parle depuis des années. C’est drôle comment, lorsqu’on se met à adorer quelque chose que l’on vient de découvrir, on se demande comment on a bien pu s’en passer jusque-là. Le camarade Brassens me semble désormais si familier… Ses chansons sont si belles, si écrites, pourtant si simples, et quel esprit !

Sur le double CD Les Copains d’abord que j’écoute en boucle depuis près d’une semaine, la chanson que j’aime le plus est sans doute “Supplique pour être enterré à la plage de Sète”, une chanson-testament, pleine d’audace, d’humour, et jamais, jamais lugubre. En voici un extrait qui me fait tout particulièrement sourire :

“Mon caveau de famille, hélas ! n’est pas tout neuf.
Vulgairement parlant, il est plein comme un oeuf,
Et, d’ici que quelqu’un n’en sorte,
Il risque de se faire tard et je ne peux
Dire à ces brave gens “Poussez-vous donc un peu !”
Place aux jeunes en quelque sorte.”

D’après ce que j’ai lu sur Brassens, il avait des sympathies anarchisantes (de gauche), ce qui est appréciable, bien sûr, d’autant qu’il y a, dans son oeuvre, la preuve irréfutable qu’anarchisme ne signifie pas désinvolture ni absence de culture ni même violence systématique. Et il me semble que personne ne peut vraiment se sentir étranger à Brassens en l’écoutant, car ses chansons dégagent une sympathie et même une bonhommie irréfutables, bien qu’on ne puisse pas nier l’existence d’une certaine part de provocation dans ses textes, qui le montrent hostile à la bourgeoisie et à l’Eglise. Cela peut sans doute en gêner certains, mais, au moins, cet homme fait preuve d’une honnêteté dans ses opinions ; il ne cherche pas l’adhésion de tous, et c’est tant mieux.

Bref, j’écoute Brassens, et je me sens bien. Je m’imagine chanter “Les Copains d’abord” avec mes amis – oui, c’est cliché, voire kitch, et alors ? -, et je me dis qu’il y aura bien moyen de le citer dans ma copie de français jeudi… J’en profite, au passage, pour justifier mon absence totale de ce blog ces dernières semaines : je suis en plein concours. Il me tarde de réinvestir mon blog dès la fin des écrits, et, d’ici-là, je vous laisse écouter (en boucle, si vous voulez) le “Supplique pour être enterré à la plage de Sète” : https://www.youtube.com/watch?v=6uXei215978.

Bonne soirée à tous !

Daffy

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s